La Mairie de Goma connait pas mal les problèmes liés à l’urbanisme et Habitat  pour palier à ces problèmes, des partenariats sont conclus dans ce sens avec entre autre ONU-HABITAT…

I.CONTEXTE :

L’ONU appuie le Gouvernement de la République Démocratique du Congo dans la mise en œuvre de leur programme de stabilisation et de reconstruction selon les orientations définies dans l’ISSSS (Stratégie Internationale de Soutien à la Sécurité et la Stabilisation), cadre qui oriente les réflexions et les interventions de stabilisation de l’Est de la RDC.

L’ISSSS appuie les efforts de stabilisation dans cinq provinces de l’Est du Congo, à savoir Nord-Kivu et Sud-Kivu, Ituri, Haut-Uélé et Bas-Uélé qui ont développé stratégies provinciales de stabilisation (SPS) et des plans d’action associés (PAPS). Pour la province de l’Ituri, un Programme de stabilisation de la zone prioritaire « Sud Irumu » a été conçu par le secrétariat Technique du Fonds de Cohérence pour la Stabilisation (FCS) à partir des SPS/PAPS.

Ce programme s’inscrit dans 3 objectifs stratégiques de l’ISSSS, lesquels visent 1) à renforcer la sécurité des femmes, des jeunes femmes, des jeunes hommes et des hommes dans la ZP « Sud Irumu » 2) à renforcer la légitimité de l’État congolais et de ses institutions dans la ZP3) Et à renforcer la résilience socioéconomique aux conflits des populations de la ZP.

En appui à ce programme, le Fonds pour la Consolidation de la Paix, a lancé un avis à manifestation d’intérêt (AMI) au terme duquel le projet « PAMOJA KWA AMANI : ENSEMBLE POUR LA PAIX », présenté par le consortium dirigé par ONU-Habitat, a été retenu.

Ce projet vise à contribuer à la stabilisation de l’Est de la République Démocratique du Congo par une réduction des tensions et la réconciliation communautaire, à travers sept priorités stratégiques du Plan d’Action provincial de Stabilisation qui correspondent à sept objectifs spécifiques.

De ces objectifs, ONU-Habitat est responsable de deux, à savoir :

1-. Les acteurs du conflit, les hommes, les femmes et les jeunes de la zone prioritaire participent – avec le soutien des autorités et des intervenants – à la mise en œuvre de solutions de paix identifiées collectivement ;

2-. Le renforcement de la gouvernance foncière ainsi que de la collaboration et de la redevabilité entre les autorités en charge du foncier et les populations contribuent à la réduction du nombre et de l’ampleur des conflits fonciers ;

C’est dans ce cadre qu’ONU-Habitat recrute un Assistant (e) Suivi – Evaluation.

II.RESUME DU POSTE

Le travail de l’assistant Suivi & Evaluation consiste à appuyer la mise en œuvre, le développement des outils, la collecte, encodage, l’analyse, la documentation et la diffusion des informations dans le cadre du projet Amani ni njiya ya maendeleo, et conformément aux indicateurs du projet.

Il/Elle est aussi chargé(e) de former le staff du programme et des partenaires dans l’utilisation des outils de suivi et évaluation et d’encourager une attitude de réflexion, d’apprentissage et d’amélioration de la qualité des interventions à travers les activités de suivi évaluation.

TACHES PRINCIPALES ET RESPONSABILITES

Coordonner les activités de suivi-évaluation du projet

Organiser et encadrer les activités au niveau du consortium à travers le plan de suivi-évaluation guider l’utilisation du plan de suivi évaluation ;
Veiller à ce que les plans d’action opérationnels du programme cadrent avec le cadre logique et le plan de suivi évaluation du projet conjoint ;
Faire de suivis réguliers sur le terrain pour appuyer la mise en œuvre du plan d’action et du plan de suivi évaluation ;
Participer aux évaluations et produire des rapports d’évaluation dans la zone du projet ;
Contribuer à la production des rapports d’enquêtes intermédiaires et finales du projet.

Assurer le suivi-évaluation interne du projet conjoint en vue de garantir l’atteinte des résultats du projet.

Veiller à la collecte, l’analyse et la documentation des informations relatives au suivi du progrès du projet conjoint,
Organiser les évaluations participatives internes des activités du projet en collaboration avec les partenaires membres du consortium ;
Centraliser, consolider et conserver toutes les informations sur le projet pour une utilisation par l’équipe du programme, les partenaires et le bailleur.

Faciliter la transmission des informations et établir une chaine de communication au sein du consortium.

Contribuer à la réalisation des revues et publications sur les acquis du projet conjoint ;
Appuyer les équipes du projet dans la documentation des leçons apprises pendant l’exécution du projet ;
Contribuer à l’intégration des approches programmatiques prioritaires dans la mise en œuvre du projet ;
En collaboration avec les points focaux des organisations membres du consortium, centraliser et consolider les informations en provenance des équipes du programme et des parties prenantes en vue de produire les rapports périodiques du projet ;
Appuyer la coordination du projet pour la production de rapports conformément au cadre logique du projet conjoint périodiques du projet avec une bonne documentation de leçons apprises.

Collaborer avec les membres du consortium et autres parties prenantes du projet pour atteindre les résultats fixés et asseoir une bonne image du projet.

Appuyer les missions de terrains avec les partenaires et bailleurs de fonds ;
Participer aux rencontres d’échanges et de présentation des actions du projet conjoint ;
Participer dans la conception de nouveaux projets ;
Participer à des réunions

Exécuter toute autre tâche, à la demande de la hiérarchie.